FIRST SWISS NUTRITION

Qualité-Sécurité-Efficacité

Catégories

Turmeric

 

Nombreuses sont les personnes qui nécessitent des anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS) de manière chronique. Malheureusement ces derniers ne sont pas dépourvus d'effets indésirables. Il existe une alternative naturelle très efficace et dont le rapport bénéfice-risque est exceptionnellement élevé.

Turmeric 25:1 est un extrait naturel de turmeric fabriqué en Suisse dont la concentration en curcuminoides est de 96 % et dont la biodisponibilité est 7 fois plus élevée qu'un extrait standard.

LE TURMERIC : UN BIENFAIT DE LA NATURE POUR LA SANTE

 

Le Turmeric également dénommé Curcuma Longa est une plante utilisée depuis des millénaires en médecine traditionnelle en Inde et dans le sud-est asiatique. On a récemment isolé dans les rhizomes du Curcuma des substances actives appelées curcuminoïdes dont les propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes sont très intéressantes comme l'attestent de nombreuses études scientifiques effectuées in vitro et in vivo en modèle animal.

Ces études prometteuses ont permis d'initier des études chez l'homme dont les résultats sont intéressants mais pas aussi prometteurs que l'auraient laisser supposer les études effectuées en modèle animal. Ceci est principalement du au fait que l'absorption des extraits standards (même mélangés à du poivre noir) de curcuminoïdes par les cellules de l'intestin est loin d’être optimale et leur élimination dans l'organisme est élevée, ce qui réduit passablement leur biodisponibilité.

Récemment un nouvel extrait de turmeric contenant 95 % de curcuminoïdes mélangés à des sesquiterpènes naturels a fait l'objet d'un brevet. De nouvelles études effectuées chez l'homme ont démontré que sa biodisponibilité est sept fois plus élevée que celle des extraits standards de turmeric associés au poivre noir et utilisés précédemment. Cette particularité permet d'obtenir des concentrations sanguines plus élevées de curcuminoïdes et ce durant un temps plus important, conférant à ce nouvel extrait de turmeric, une efficacité remarquablement élevée.

Il est bien connu que l'inflammation constitue le dénominateur commun à toutes les maladies dites chroniques non transmissibles ou maladies dites de civilisation telles que les maladies coronariennes, l'ostéoporose, le diabète, l'obésité, certains cancers et maladies dégénératives etc... En réduisant l'inflammation, le turmeric permet de diminuer la progression de ces maladies comme le démontre plusieurs études cliniques.

Le turmeric est également utile pour toute inflammation chronique due à des maladies auto-immunes, tels que la poly-arthrite, la fibromyalgie, etc... On peut aussi le recommander lors d'inflammations aiguës dues à divers traumatismes tel que douleur du dos, articulaire, tendinite, douleurs musculaires, etc...

Les propriétés anti-inflammatoires du turmeric sont dues au fait que les curcuminoïdes sont des substances qui réduisent l'activité d'un facteur transcriptionnel dénommé le « Nuclear Factor Kappa  Béta » abbrégé NFKB, dont la stimulation entraine la production de nombreuses substances (cytokines, chemokines...) impliquées dans l'initiation et l'exacerbation de l'inflammation. D'autres mécanismes immunologiques liés à l'action anti-inflammatoire des curcuminoïdes ont également été découverts, tels que l'inhibition des enzymes lipo-oxygénase (LOX) et cyclo-oxygénase (COX) impliquées dans la transformation de l’acide arachidonique en substances pro-inflammatoires.

D'autre part, les curcuminoïdes ont une activité anti-oxydantes élevées (plusieurs fois plus puissantes que celles de la vitamine E) , ce qui contribue à neutraliser les radicaux libres impliqués dans les processus inflammatoires et dégénératifs des cellules.

Enfin, il est important de souligner que le turmeric est dénué d'effet indésirable, contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisés couramment lors d'inflammation d'origines diverses. L'efficacité anti-inflammatoire importante des curcuminoides et les risques inexistants liés à son utilisation, font de ce nouvel extrait de turmeric, un traitement de l'inflammation dont le rapport bénéfice-risque est exceptionnellement élevé comparativement à tout ce qui est actuellement utilisé.

 

Liste des références

Aggarwal BB, Sundaram C, Malani N, Ichikawa H. Curcumin: the Indian solid gold. Adv Exp Med Biol. 2007;595:1-75.

Asai A, Miyazawa T. Dietary curcuminoids prevent high-fat diet-induced lipid accumulation in rat liver and epididymal adipose tissue. J Nutr. 2001;131(11):2932-2935.

Baum L, et al. Curcumin effects on blood lipid profile in a 6-month human study. Pharmacol Res. 2007;56(6):509-14.

Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J. Herbal Medicine: Expanded Commission E Monographs. Newton, MA: Integrative Medicine Communications; 2000:379-384.

Curcuma longa (turmeric). Monograph. Altern Med Rev. 2001;6 Suppl:S62-S66.

Darvesh AS, Aggarwal BB, Bishayee A. Curcumin and Liver Cancer: A Review. Curr Pharm Biotechnol. 2011 Apr 5. [Epub ahead of print]

Davis JM, Murphy EA, Carmichael MD, Zielinski MR, Groschwitz CM, Brown AS, Ghaffar A, Mayer EP. Curcumin effects on inflammation and performance recovery following eccentric exercise-induced muscle damage. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 2007 Mar 1 [Epub ahead of print]

Dorai T, Cao YC, Dorai B, Buttyan R, Katz AE. Therapeutic potential of curcumin in human prostate cancer. III. Curcumin inhibits proliferation, induces apoptosis, and inhibits angiogenesis of LNCaP prostate cancer cells in vivo. Prostate. 2001;47(4):293-303.

Dorai T, Gehani N, Katz A. Therapeutic potential of curcumin in human prostate cancer. II. Curcumin inhibits tyrosine kinase activity of epidermal growth factor receptor and depletes the protein. Mol Urol. 2000;4(1):1-6.

Funk JL, Frye JB, Oyarzo JN, Kuscuoglu N, Wilson J, McCaffrey G, et al. Efficacy and mechanism of action of turmeric supplements in the treatment of experimental arthritis. Arthritis Rheum. 2006 Nov;54(11):3452-64.

Gautam SC, Gao X, Dulchavsky S. Immunodilation by curcumin. Adv Exp Med Biol. 2007;595:321-41.

Gescher A J, Sharma R A, Steward W P. Cancer chemoprevention by dietary constituents: a tale of failure and promise. Lancet Oncol. 2001;2(6):371-379.

Goel A, Kunnumakkara AB, Aggarwal BB. Curcumin as "Curecumin": from kitchen to clinic. Biochem Pharmacol. 2008;75(4):787-809.

Hanai H, Iida T, Takeuchi K, Watanabe F, Maruyama Y, Andoh A, et al. Curcumin maintenance therapy for ulcerative colitis: randomized, multicenter, double-blind, placebo-controlled trial. Clin Gastroenterol Hepatol. 2006 Dec;4(12):1502-6.

Handler N, Jaeger W, Puschacher H, Leisser K, Erker T. Synthesis of novel curcumin analogues and their evaluation as selective cyclooxygenase-1 (COX-1) inhibitors. Chem Pharm Bull (Tokyo). 2007 Jan;55(1):64-71.

Heck AM, DeWitt BA, Lukes AL. Potential interactions between alternative therapies and warfarin. Am J Health Syst Pharm. 2000;57(13):1221-1227.

Jagetia GC, Aggarwal BB. "Spicing up" of the immune system by curcumin. J Clin Immunol. 2007;27(1):19-35.

Johnson JJ, Mukhtar H. Curcumin for chemoprevention of colon cancer. Cancer Lett. 2007 Apr 18; [Epub ahead of print]

Kim MS, Kang HJ, Moon A. Inhibition of invasion and induction of apoptosis by curcumin in H-ras-transformed MCF10A human breast epithelial cells. Arch Pharm Res. 2001;24(4):349-354.

Krishnaswamy K. Traditional Indian spices and their health significance. Asia Pac J Clin Nutr. 2008;17 Suppl 1:265-8.

Pari L, Tewas D, Eckel J. Role of curcumin in health and disease. Arch Physiol Biochem. 2008;114(2):127-49.

Phan TT, See P, Lee ST, Chan SY. Protective effects of curcumin against oxidative damage on skin cells in vitro: its implication for wound healing. J Trauma 2001;51(5):927-931.

Rakel D. Rakel: Integrative Medicine, 2nd ed. Philadelphia, PA: Saunders; 2008;80.

Rao CV. Regulation of COX and LOX by curcumin. Adv Exp Med Biol. 2007;595:213-26.

Sharma RA, Ireson CR, Verschoyle RD. Effects of dietary curcumin on glutathione S-Transferase and Malondialdehyde-DNA adducts in rat liver and colon mucosa: relationship with drug levels. Clin Cancer Res. 2001;7:1452-1458.

Sharma RA, Steward WP, Gescher AJ. Pharmacokinetics and pharmacodynamics of curcumin. Adv Exp Med Biol. 2007;595:453-70.

Shehzad A, Khan S, Shehzad O, Lee YS. Curcumin therapeutic promises and bioavailability in colorectal cancer. Drugs Today (Barc). 2010 Jul;46(7):523-32. Review.

Shishodia S, Singh T, Chaturvedi MM. Modulation of transcription factors by curcumin. Adv Exp Med Biol. 2007;595:127-48.

Su CC, Lin JG, Li TM, Chung JG, Yang JS, Ip SW, et al. Curcumin-induced apoptosis of human colon cancer colo 205 cells through the production of ROS, Ca2+ and the activation of caspase-3. Anticancer Res. 2006 Nov-Dec;26(6B):4379-89.

Suryanarayana P, Satyanarayana A, Balakrishna N, Kumar PU, Reddy GB. Effect of turmeric and curcumin on oxidative stress and antioxidant enzymes in streptozotocin-induced diabetic rat. Med Sci Monit. 2007;13(12):BR286-92.

White B, Judkins DZ. Clinical Inquiry. Does turmeric relieve inflammatory conditions? J Fam Pract. 2011 Mar;60(3):155-6. Review.

Zafir A, Banu N. Antioxidant potential of fluoxetine in comparison to Curcuma longa in restraint-stressed rats. Eur J Pharmacol. 2007;572(1):23-31.